Université de Strasbourg

Actualités

oct. 13 2017

La faculté des sciences du sport est sous les feux de la rampe depuis la...

oct. 12 2017

Venez nous rejoindre : Vendredi 13 octobre à 12h en extérieur, devant le...

Toutes les actualités

Partenaires

Vous êtes ici : Actualités & Agenda   >   Recherche   >   Chaire Jean Monnet en sociologie européenne du sport

Chaire Jean Monnet en sociologie européenne du sport

École d’Études Européennes du Sport (3ES)

School of European Sport Studies : résumé en anglais - ici -

La Commission européenne a attribué à William Gasparini, Professeur des universités à la Faculté des sciences du sport de Strasbourg et spécialiste de sociologie du sport, une Chaire Jean Monnet en sciences sociales du sport pour mener des recherches et transmettre des savoirs innovants sur le sport, l’Europe et l’intégration européenne.

Les Chaires Jean Monnet sont attribuées sur critères d’excellence par la Commission européenne à des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur (issus de tous les pays du monde) spécialisés et renommés pour les études européennes. Lié au programme Erasmus+, le programme Jean Monnet vise à mieux faire connaitre l’intégration européenne en favorisant l’enseignement, la recherche et le débat sur l’histoire, la politique, l’économie et le droit de l’Union européenne, ainsi que sur les relations de l’UE avec les autres régions du monde. Il favorise l’émergence de savoirs académiques innovants et la transmission des connaissances universitaires sur l’Europe auprès des étudiants et des enseignants ainsi que dans la société civile.

En 2015, sur 611 projets éligibles déposés, 129 ont été retenus, dont un seul sur le sport.

A partir du 1er septembre 2015 et pour une durée de 3 ans, le programme de la Chaire du Professeur W. Gasparini intitulée « Etudes Européennes du Sport » s’applique à promouvoir la connaissance du fonctionnement et des enjeux de l’espace européen du sport à travers des programmes d’enseignement, de recherche et d’animation scientifique sur les pratiques sportives en Europe, les politiques sportives européennes, la comparaison européenne et les processus d’européanisation formelle et informelle des sports. Ce projet contribue à la construction d’une sociologie politique du sport et à son articulation étroite avec la recherche en sociologie politique européenne sur les causes, les caractéristiques et les effets de l’intégration européenne.

Ses recherches actuelles portent sur l’européanisation informelle des sports par les « entrepreneurs sportifs d’Europe » ainsi que sur la comparaison dans l’analyse des pratiques et des politiques sportives. Il interroge d’une part la circulation et les enjeux des catégories européennes savantes et pratiques attribuant des fonctions socio-culturelles au sport (comme, par exemple, la « citoyenneté européenne » ou le « dialogue interculturel »). D’autre part, il étudie la genèse du « projet sportif européen » et la structuration de l’espace sportif européen à travers une sociologie des espaces transnationaux où les effets et les attractions de plusieurs champs se font sentir simultanément. Portée historiquement par les acteurs des organisations sportives des pays européens, à l’écart de la construction européenne, l’Europe du sport se dessine à mesure que les fédérations sportives font du continent un espace organisé de compétitions. Le sport devient progressivement une préoccupation des institutions européennes dès lors qu’il devient un enjeu de société et qu’il se professionnalise. La construction européenne et le sport constituent ainsi un double défi théorique pour les sociologues : d’une part du fait de la complexité de son processus, de la diversité des institutions et de leurs compétences et de la multitude d’agents qui y interviennent ; d’autre part, du fait d’une vision surplombante et désincarnée des politiques sportives européennes. Pour comprendre la logique interne de cet espace, il importe de s’intéresser non seulement aux institutions, mais également aux « entrepreneurs d’européanisation» (supporters, sportifs, dirigeants, élus locaux et parlementaires européens en charge du sport, agents économiques et médiatiques, etc… ).. Le programme de la Chaire de William Gasparini entend ainsi développer de nouvelles réflexions et formations dans le champ des European studies et lancer de nouveaux projets de recherche non pas sur « ce que l’Europe fait au sport » mais sur « qui fait l’Europe du sport » ainsi que sur la contribution du sport à l’européanisation des citoyens. Voir la page Erasmus+ consacrée à l'université de Strasbourg avec la mise en exergue de la chaire Jean Monnet en sciences sociales du sport de William Gasparini.

Sur ces questions, il a déjà publié ou dirigé un certain nombre d’ouvrages, dossiers de revue ou articles scientifiques dont :

  • ARCHAMBAULT F., BEAUD S., GASPARINI W. (2016), Le football des nations. Des terrains de jeu aux communautés imaginées, (préface de Gérard NOIRIEL) Paris, Publications de la Sorbonne
  • GASPARINI W., KOEBEL M. (2015), Comparer le sport, Dossier Revue Sciences sociales et sport, n°8
  • GASPARINI W. (2015), « Sport » in Lambert Abdelgawad E., Michel H. (eds.), Dictionary of European Actors, Brussels, Larcier, p. 359-363.
  • GASPARINI W. (2014), « Un sport européen ? Genèse et enjeux d’un espace transnational », in M. Forycki, A. Jakuboszczak, M. Serwanski (Coord.), Jeux et sports de la Renaissance à nos jours, Poznan, Presses universitaires de Poznan (Pologne), p. 247-260
  • GASPARINI, W. (Coord.) (2013), France et Allemagne : le sport à l’épreuve des identités, Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, n°4, Tome 44, 2013
  • GASPARINI W., NOIRIEL G. (2013), « S’intégrer dans la communauté nationale par le sport : sociogenèse d’une catégorie de pensée », Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, n°4, p. 411-423
  • DIGENNARO S., GASPARINI, W. (2013), « La costruzione di una Europa sociale dello sport », Rivista di Scienze dell'Amministrazione, 1, Italie, p. 27-44.
  • GASPARINI, W., POLO J-F. (Coord.) (2012), L’espace européen du football : dynamiques institutionnelles et constructions sociales, Dossier revue Politique européenne, n°36, juin 2012
  • GASPARINI W. (2011), « Un sport européen ? Genèse et enjeux d’une catégorie européenne », Savoir/agir, 15, p. 49-58.
  • GASPARINI W., COMETTI A. (Ed.) (2010), Sport facing the test of cultural diversity. Integration and intercultural dialogue in Europe, Strasbourg, Council of Europe Publishing.
  • GASPARINI W., TALLEU C. (Ed.) (2010), Sport and Discrimination in Europe, Strasbourg, Council of Europe Publishing.

A travers des colloques, Journées d’études, séminaires et cours de niveau licence et master en sciences du sport, la Chaire permettra aux étudiants et doctorants en sciences du sport et en sciences sociales mais également aux acteurs des politiques sportives et aux enseignants de se familiariser avec les problématiques de l’européanisation et de la mondialisation qui affectent les cultures et les organisations sportives dans la société contemporaine.

Ce programme s’inscrit dans la continuité des travaux de recherche et des séminaires européens de William Gasparini menés dans le triple cadre du laboratoire « Sport et sciences sociales » (EA 1342), de l’Institut des Etudes Avancées de l’Université de Strasbourg –USIAS- où il a été nommé fellow de 2013 à 2015, et du Projet d’Excellence sur l’Europe porté par le laboratoire SAGE où il est responsable d’un séminaire international, itinérant et interdisciplinaire sur l’européanisation des politiques et des pratiques sportives, en partenariat avec le Professeur Jean-Michel De Waele de l’Université Libre de Bruxelles.